Où je trouve mon inspiration...

Publié le par Franca

Où je trouve mon inspiration...

Aujourd'hui, je prends le train.

Je reste assise et j'ai comme une impression de ne pouvoir rien faire, sinon d'attendre d'être arrivée. La locomotive avale les rails. Le paysage défile, tandis que je cherche une position confortable. Enfin, je m'immobilise, laissant libre court à mes pensées.

Ces dernières semaines ont été agitées, le temps me manque...

Mais maintenant, assise dans le sens de la marche, l'épaule contre la vitre, réfrigérée par la clime qui s'échappe d'une grille sous le siège, j'abandonne mon regard au décor qui défile. Immeubles, prés et routes en pointillées...

Toujours dans le sens de la marche.

 

 

 

Je réfléchis dès qu'un moment se manifeste. Et du coup, va pour mon petit carnet... Je renouvelle mon stock de sujets, dès que je peux, j'ose de nouvelles idées, curieuses et téméraires. Parfois, je me loupe, je trace mes mots. Mes idées coincent et s'emmêlent. Mais au bout du compte, le résultat est là,

dans mon carnet.

 

 

 

 

Le train franchit un pont, capture des effets de lumières entre les feuilles d'arbres qui bordent la route.

Je tente d'expliquer comment fonctionnent mes méninges, en images, misent bout à bout, imbriquées les unes aux autres, de façon à réaliser au bout une longue série de réflexions et d'essais. 

Pour en revenir à mon petit tableau bucolique, relégué instantanément au loin par la course du train, je m'attarde et savoure du rien. Seuls les effluves froides du wagon virevoltent sous mes narines, nonobstant les relents de moquette et les parfums des voyageurs.

Pourtant, ma tête est envahie d'idées nouvelles, ombragées, minérales. Enfin, un croquis se dégage, et j'embauche le début d'une formule qui peut traduire ma vision. C'est dans ces moments, que mes idées sont stockées, dans mon carnet ou au-delà du visible, dans une aire de mon cerveau, répondant à l'appel dès que le besoin s'en fait sentir, quand et où bon me semble. Dans un train, par exemple...Sans prise directe avec la réalité, située hors wagon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les instantanés se succèdent, tandis que la rame s'achemine vers la gare où je dois me rendre. Je lève la tête et j'admire le blanc bleuté des nuages. 

File le train...

J'ai des idées plein la tête, et des histoires pour demain...

A bientôt peut-être dans un train...

Publié dans Perso

Commenter cet article

Just Me 21/01/2017 21:04

Super article, j'adore ta manière de penser :-)
Bisous ma belle^^^
Xoxo

Franca 21/01/2017 21:15

Merci beaucoup !