Le sentiment de solitude.

Publié le par Franca

Le sentiment de solitude.

 

J'aimerais posséder un arbre, pour y bâtir à son sommet, un abri en bois.

Je rêve, telle une enfant, d'une cabane perchée, épinglée dans le ciel pour quitter momentanément la terre. Tout ce bruit, ces personnes, ces voitures, ces odeurs...

J'irai me cacher dans l'azur, savourer un coin de soleil, inhaler le vent qui vient frotter les cimes des arbres. Je débusquerai le parfum de la pluie avant qu'elle ne heurte le sol. Je découvre, enfin le fumet des nuages et le sillage des oiseaux en plein vol. À la tombée de la nuit, je plonge dans les dégradés de bleus, de plus en plus sombres.

La solitude.

Elle peut se définir comme un éloignement, provisoire ou définitif des autres. Elle apparaît en premier lieu, comme un sentiment que l'on éprouve. De temps en temps, elle ne fait pas de mal.

Chacun de nous recherche des moments de solitude, soit un repos du corps, une détente, soit pour favoriser la réflexion.

La solitude un art de vivre.

Les attraits de la solitude à certains moments de notre existence sont indéniables. On a besoin parfois de connaître le calme physique et mental.

Elle nous met en contact avec nous-mêmes et nous offre un accès privilégié à notre richesse intérieure, la connaissance de soi.

La solitude permet d'améliorer ses capacités d'imagination d'une part, d'autre part elle favorise une bonne concentration pour une meilleure réfection avant de prendre des décisions capitales concernant l'avenir ou trouver des solutions à ses problèmes. Elle assure l'indépendance de choix loin de toute pression.

On y trouve une sensation de délivrance et de liberté, grâce à elle, on échappe aux contraintes, aux mensonges, aux soucis des attitudes que l'on a quand on est avec les autres.

La solitude, comme un art de vivre amène aussi à se tourner vers l'essentiel, à sacraliser la vie. 

Pourquoi fait-elle peur ?

On associe le plus souvent la solitude à l'isolement, à la séparation, au deuil, à l'abandon et donc à une forme de détresse.

La solitude risque d'être nuisible quand elle devient un obstacle devant une vie sociale en l'absence de compréhension. Elle peut empêcher l'épanouissement de l'individu qui se sent rejeté ou marginalisé. Certaines personnes souffrent parfois de troubles émotionnels ou psychologiques tel que la mélancolie ou la dépression.

Dans notre société, il n'est pas normal de rester seule d'en être heureux. Car beaucoup, ne réalisent pas que choisir la voie solitaire, n'est pas vivre comme une âme en peine, abandonné de tous.

Une épreuve.

La solitude perçue comme une épreuve, quand on vit une rupture, un abandon, un deuil.

Alors, plutôt de la fuir, il faut faire face et traverser cette épreuve.

En se disant que c'est l'occasion d'une rencontre avec soi et une ouverture de tous les possibles. Au lieu de penser que l'on ne peut plus rien faire, il faut au contraire plonger au plus profond de soi pour découvrir toutes les richesses que l'on possède. 

Il faut savoir compter sur soi et s'aider soi-même.

Seul au milieu des autres.

Il arrive souvent à un individu de se sentir seul, même au sein de sa famille, de ses amis et parfois aussi en couple.

Un étrange sentiment de solitude, des personnes sont là, à quelques centimètres de toi, pourtant tu as l'impression d'être seule au monde. Ce curieux sentiment, de nombreuses personnes l'ont ressenti un jour. 

Cet isolement peut être vécu comme une souffrance. Mais certaines personnes préfèrent rester seules au lieu de se mêler aux autres. 

 

Juste pour conclure une citation d'Albert Camus (l'envers et l'endroit)

Il y a une solitude dans la pauvreté, mais une solitude qui rend son prix à chaque chose.

 

Publié dans Life style

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marina 05/05/2017 21:29

J'aime tellement ta façon d'écrire et ta façon de voir les choses !

Franca 05/05/2017 21:34

C'est vraiment gentil ! Merci Beaucoup ! Bisous

Chocoline 14/04/2017 15:50

Super article ! Pour moi la solitude est une épreuve quand elle est la conséquence d'un évènement qui nous a fait souffrir mais elle peut aussi s'avérer utile, permettre de se poser, de prendre du recul. Tout dépend de la situation, du moment et du point de vue.
Sinon j'ai beaucoup aimé cet article et surtout le texte au début ^^
Bisous

Franca 14/04/2017 16:19

Merci beaucoup! Tu as bien résumé ce que je voulais dire ! Bisous