Enfin le week-end !

Publié le par Franca

Vendredi, la journée bascule.

Les bureaux se vident rapidement.

 

 

 

 

 

 

Les Bullois traînent à rentrer chez eux.

J'imagine, quelques échanges de parlottes sans fil, puis un, puis deux, de plus en plus de nombreux groupes de personnes se retrouvent disséminés, le long de la Grang-Rue, pour une dînette bonne franquette. Entre les terrasses de café, nous nous retrouvons plutôt vers la place du marché, moins fréquentée, entre collègues, amis et famille.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le long des trottoirs, des guirlandes de sacs plastique colorés balisent les bottes des jeunes femmes et les mollets des garçons. Les mains fouillent, dégottent des victuailles, agitées ensuite, à bout de bras. À chaque découvertes, des acclamations bondissent parmi le groupe. 

Au menu ce soir : saucisson, chips et fromages, vache qui rit sans saveur, gruyère qui pue... 

Bouteille débouchée, pinard rose à la saveur verte, pincement de nez, grincement de dents, langue râpée.

On s'en fou ! La fin d'après-midi est belle.

Seconde gorgée, le vin n'est pas si mal après tout. Bouche anesthésiée, esprit embué. Pain doux et croustillant, mon appétit s'éveille...

Je me laisse tenter par une bière, j'ai déjà goûté la bière chinoise, douce et fade, la bière française, amère et boisée, mais pour la première fois la bière japonaise aux saveurs de coriandre et riz soufflé, servie dans un verre en plastique blanc. J'ai soif, soudain...

Comme un retour à la vie citadine, mon fils nous rejoind avec trois sacs en papier, griffés Mac Do, viande rêche, relents de carton, ketchup sucré, gras frais et sel éparpillé sur les frites.

Je m'éloigne, gorge nouée.

Mon attention est soudain crochée, par une surprenante odeur de caramel rouge. Je gobe l'idée, les images défilent dans mon cerveau connecté en direct au répertoire "Bonnes odeurs".

Je ne vois rien.

Je creuse l'affaire, sucre liquide, bassine à confiture en ébullition, barbapapa, haute concentration de mélasse...rien que je ne puisse croiser dans cette Rue ! Avant même de parvenir à reconstitué l'objet de mon attention, en emboîtant les images, mes yeux rencontrent la responsable de ce généreux bouquet, une fraise au bout des doigts de ma fille.

Une fraise, une vraie?

Certainement modifiée, transgénique perfusée aux arômes alimentaires. Achetée congelée au supermarché ! Oui ! Ça ne pouvait pas être autre chose. Sortie furtivement du paquet congelé !

Non non rien de tout ça ! Des fraises fraîches, d'Espagne, vendues chez Lidl, me précise ma fille. (En janvier ! Tout est normal...)

Personnellement, malgré la tentation, j'attendrai le printemps, avant d'en manger.

A bientôt et bon week-end !

 

Publié dans Life style

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandra 31/01/2017 12:22

Coucou,
j'aime beaucoup ton article. les fruits, j'aime les acheter de saison ^^

http://uma-grande-aventura.blogspot.pt/

Franca 31/01/2017 12:53

Merci beaucoup ! Bonne journée et à bientôt !

Tiffany 28/01/2017 08:22

Coucou, très bon et article et surtout très pertinent j'ai beaucoup aimé.gros bisous, Tiffany

Franca 28/01/2017 09:33

Merci beaucoup !

Kristin 28/01/2017 07:01

Sympa comme article !

Franca 28/01/2017 09:32

Merci beaucoup !